Eolien. Macron-Pompili, la fracture

logo

 

Communiqué de presse     

28/09/2021
---
---

Facebook Twitter
Eolien. Macron-Pompili, la fracture.          

Le 15 septembre, le président de la République Emmanuel Macron accompagné de Stéphane Bern, en visite à Illiers-Combray dans le cadre des journées du patrimoine a déclaré  devant les élus locaux et Mme la  préfète d'Eure-et-Loir « qu’aucune éolienne ne devait se construire si le Conseil municipal s’y opposait (¹)
 
Cette  Instruction sans ambiguïté est contraire à de celles  de Mme la Ministre Barbara Pompili ministre de l’environnement et de l’énergie qui a refusé de donner  un droit de véto aux maires, loi  votée  par le Sénat. (²)

La FED rappelle qu’une requête en conseil d’état a été déposée avec 4 autres Fédérations  Nationales (³)   contre les directives de Barbara Pompili  qui a adressé le 28 mai 2021 une  lettre  de  recadrage  donnant    des ordres aux Préfets pour qu’ils recouvrent la France d ‘éoliennes. (4)            

Les instructions présidentielles aux Préfets  étant prépondérantes sur celles d’un ministre, la Fédération Environnement Durable  demande à Mme Barbara Pompili d’appliquer les ordres d'Emmanuel Macron pour ne pas amplifier  la "fracture éolienne"  qui apparait tous les jours entre l’Elysée et le Ministère de l’environnement.    
 
Contact presse
           
Fédération Environnement Durable
Jean-Louis Butré         
contact@environnementdurable.net
06 80 99 38 08

Annexes

1)
 https://www.leparisien.fr/eure-et-loir-28/en-eure-et-loir-des-habitants-excedes-par-le-trop-plein-deoliennes-24-09-2021-56U5DEUDPVBSPMSB4CGYSQTVKI.php

2)https://www.publicsenat.fr/article/politique/barbara-pompili-le-droit-de-veto-sur-les-eoliennes-est-un-cadeau-empoisonne-pour

3) Vent de Colère,  Sites et monuments, Vieilles Maisons Françaises, Patrimoine Environnement

4) Éolien. Pompili recadre les préfets, sa décision est attaquée en justice 
Communique de presse du 07/06/2021 à 11h
Le 28 mai 2021 par une lettre de recadrage Mme Barbara Pompili, ministre de l’environnement et de l’énergie,  a donné  des ordres aux Préfets pour qu’ils recouvrent la France d ‘éoliennes.    

Cette  pression sur le corps préfectoral n’est pas  acceptable. Les Préfets  sont les représentants de l’état, les mieux placés sur  le terrain pour constater partout le refus  des éoliennes par les habitants et par une majorité de maires ruraux qui se coalisent contre ces usines électriques.         

Les services préfectoraux n’ont pas pour fonction d’être mis au service des industriels de l’éolien,  des  sociétés privées qui mettent les communes  sous tutelle.     
Mme la Ministre  fait depuis  une  promotion commerciale effrénée  des éoliennes sur tous les médias   en justifiant  sa décision par une succession d’inexactitudes économiques et de non-sens  scientifiques. Sa totale  insensibilité pour le patrimoine paysager et historique de la France,  montre une méconnaissance de la détermination  des citoyens.  

Estimant que cette lettre  de recadrage est illégale,  la Fédération Environnement Durable, Vent de colère Fédération nationale, Sites et Monuments, Patrimoine Environnement et les Vieilles Maisons Françaises ont déposé une requête   devant le Conseil d’ Etat pour la  faire annuler.

Dans l’attente de la décision de la justice ces organisations  demandent aux  Préfets de France de suspendre toutes les signatures des permis de construire des éoliennes

 

Télécharger le CP
--
www.environnementdurable.net | contact | Facebook | Twitter
--